L’AFFAIRE GRIVEAUX : que dit la loi ?

Il y a quelques heures, Benjamin Griveaux, candidat à la Mairie de Paris, annonçait qu’il retirait candidature, à la suite de la diffusion, par un site internet, de vidéos intimes.

L’affaire a pris davantage d’ampleur lorsque Joachim Son-Forget, député et candidat à la présidentielle 2022, a relayé sur son compte twitter, le lien vers le site internet hébergeant les vidéos.

Cette affaire est donc l’occasion de revenir sur l’encadrement législatif autour de cette question. A-t-on le droit de publier de tels contenus ? De les repartager ? De les retweeter ? Sans aller jusqu’à publier la vidéo, peut-on relayer des liens qui la contiennent ?

Si vous voulez voir la vidéo, c’est par là : 

 

« Avoir des droits, c’est bien … les connaître, c’est mieux! » – @camilledecode

Partager:

2 Commentaires

  1. Lola
    4 avril 2020 / 11:48

    Coucou Camille , si j’ai bien compris autant la personne qui diffuse et celle qui partage ( député ) sont condamnable sur les mêmes articles ?

    Merci à toi pour ta réponse

    • Camille décode
      4 avril 2020 / 14:53

      Hello Lola ! Oui ! C’est exactement ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.