Jour 63

Attention : la lecture des éléments de retranscription du procès des attentats du 13 novembre 2015 s’adresse à un public averti. Certains des propos rapportés sont susceptibles, par leur contenu ou leur nature, de heurter la sensibilité des lecteurs, et notamment des plus jeunes.

 

MARDI 4 JANVIER 2022

 

Aujourd’hui, le procès reprend après deux semaines de suspension pour cause de vacances de Noël ! La reprise devrait cependant être de courte durée puisque l’un des accusés, Salah Abdeslam, a été testé positif au covid-19 la semaine dernière. Le président devrait donc prononcer une suspension d’audience de quelques jours. 

 

12H45 : l’audience n’a pas encore repris. La salle principale est très clairsemée … il n’y a vraiment pas foule aujourd’hui ! Dans le box des accusés, Salah Abdeslam est absent (pour les raisons qu’on connaît). Il semble cependant que Osama Krayem soit également absent. Pour rappel, avant les vacances, plusieurs accusés (dont Osama Krayem) refusaient de comparaître pour protester contre le fait que les enquêteurs belges ne soient pas venus témoigner sur place et qu’ils aient obtenu un anonymat.

14H42 : l’audience est reprise.

Président : « l’audience est reprise mais elle ne durera pas très longtemps, même si vous avez attendu très très longtemps. Je salue votre patience (…). Monsieur Abdeslam ayant été déclaré positif au test PCR le 27 décembre, il n’est pas présent aujourd’hui et Monsieur Krayem a refusé d’être extrait vers la salle d’audience. (…) En ce qui concerne M. Abdeslam, j’ai ordonné une expertise médicale qui m’a été transmise au terme de laquelle il est indiqué qu’il a effectivement été atteint par le covid et que sous réserve de la négativité du PCR, il est maintenant apte à assister aux audiences de la cour d’assises. (…)

Le président poursuit : 

« J’ai exceptionnellement laissé mon téléphone ouvert car j’attends des nouvelles minutes par minute [il attend visiblement un appel de l’administration pénitentiaire] … Ce sera donc reprise jeudi sous réserve du test négatif qui a été réalisé hier. (…) Je n’ai pas encore le résultat. (…) On devait avoir les résultats dès ce matin mais apparemment, d’après le dernier appel que j’ai eu, on vient de m’indiquer qu’ils n’avaient toujours pas les résultats (…). On l’aura certainement dans l’après-midi. (…) On reprendra cette audience jeudi à 12H30 … sauf si d’ici-là, le résultat qui nous parvient révèle une positivité au test PCR qu’a subi Monsieur Abdeslam. Voilà ce que je peux vous dire et je suis vraiment désolé car si je l’avais su il y a deux heures, on serait déjà repartis ! [il est 14h45 passé et nous attendons effectivement le début d’audience depuis plus de deux heures]. C’est un problème d’organisation entre l’AP-HP et l’administration pénitentiaire. Voilà où nous en sommes ! On nous a dit que c’était un procès hors normes mais je ne pensais pas que ce serait à un tel niveau de désorganisation de certains services ! (…) Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter, pour cette année 2022, une très très bonne santé ! J’en profite pour renouveler les mesures sanitaires nécessaires pour lutter contre la propagation du virus. Nous n’avons pas de jauge dans cette salle. Par contre, dans le public, n’hésitez pas, lorsque la salle n’est pas pleine, à vous répartir un petit peu. Dernière précision, pour le public : vous avez pu remarquer que dans les dernières semaines de procès, certains accusés refusaient de comparaître (ce qui est leur droit)… malgré tout, on a pu poursuivre les débats. Tel n’est pas le cas lorsqu’une personne n’est pas en mesure de comparaître comme c’est le cas de Monsieur Abdeslam [le président explique en fait la différence entre un refus de comparution et un empêchement à comparaître]. Je tenais à rassurer le public, notamment les parties civiles sur cette difficulté ».

 

Maître Ronen, avocate de Salah Abdeslam prend ensuite la parole :

« J’aimerais vous demander le versement de cette expertise qui conclut que Monsieur Abdeslam pourrait être présent aux audiences, notamment parce que celui-ci présente toujours des symptômes qui peuvent l’empêcher de comparaître de manière sereine … et j’ai donc une …

Elle est interrompue par la sonnerie du téléphone portable du président … Le president répond : « Oui ?! oui ?! » [rires dans la salle devant le caractère un peu insolite de la scène. Il est apparemment en contact avec la prison de Fleury-Mérogis]. Il raccroche et reprend : 

Président : « d’après les informations en direct, l’isolement est prolongé jusqu’au 5 janvier inclus. Est-ce que ça signifie que c’est positif, que c’est négatif … j’en sais rien ! Vous avez tout en direct ».

Maître Ronen : « je persévère dans mon propos… (…) Là il est pas en état de comparaître ! (…) Très probablement, aujourd’huin demain ou après-demain ça risque d’être un peu compliqué ».

Président : « on verra ça! ».

Maître Violleau, avocate de Mohamed Abrini : « si le planning venait à évoluer, pourriez-vous veiller à ce que les avocats soient informés avant la presse? » [elle fait ici référence au fait que l’information au terme de laquelle Salah Abdeslam avait été testé positif était sortie dans la presse avant même que les avocats des parties ne soient au courant].

Président : « j’étais dans la même situation que vous ! Moi aussi j’ai été informé par la presse ».

Maître Violleau : « à quel moment l’interrogatoire de Monsieur Abrini pourrait avoir lieu? ».

Le téléphone du président sonne : « excusez moi Maître ». Il prend l’appel puis reprend : 

Président : « (…) dès que j’aurai fixé le moment où Monsieur Abrini sera entendu, j’en ferai part aux parties. Je comptais vous en parler de façon individuelle avec vote confrère ».

Maître Violleau : « merci ».

Président : « bien… Les parties civiles veulent intervenir ?! ».

Maître Reinhart, avocat de parties civiles prend la parole : 

« Nous voulions vous souhaiter nos meilleurs voeux. (…) Merci beaucoup de la patience dont vous faites preuve et usez auprès de nous ».

Président : « j’espère qu’on finira en 2022 ce procès. (…) Normalement on reprend jeudi. Dès cet après-midi j’aurai un peu plus de précisions sur ce résultat et je demanderai à l’expert de nouveau d’interpréter ce résultat. Vous en serez informé dès que j’aurai ces informations ».

 

14H55 : le président suspend l’audience. 

« L’audience est suspendue à nouveau. Elle reprendra normalement jeudi ».

 

Pour poursuivre la lecture :

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé